Chapitre 3 : K-libre ou cas social ?

En rentrant de son rendez-vous top secret avec Cortex alias Sébastien Morsay trouvait son frelon Zehef en train d’exhiber son zguegue par la fenêtre du deuxième étape de jeter ses déjections sur les passants qui évitaient non sans mal la merde de Zehef.

– Putain Youssef tu fous quoi, cria Morsay en entrant dans la maison.

Il monta les escaliers et entra dans la chambre de Zehef.

Ayant compris qu’il s’était fait griller comme un cochon Zehef faisait semblant de jouer à son jeu favori : entrer les cubes rouges dans les trous carrés et les boules vertes dans les ronds verts.

Étant donné qu’il lui manquait sept chromosomes, Zehef avait encore du mal avec les formes et les couleurs. Il s’acharnait apparemment à enfoncer un power-ranger (le bleu) dans le trou carré.

– Tu es con ou quoi, le sermonna Morsay. Tu as failli compromettre toute notre opération avec tes conneries.
– Wesh j’ai fais caca dans le poule, lui répondit Zehef.

À ce moment le téléphone sonna en bas et Morsay dû descendre pour y répondre.

– Wesh Morsay c’est K-Libre à l’appareil.
– Tu veux quoi, lui demanda Morsay qui n’aimait pas trop le personnage de K-Libre.
– Je vais pas passer par quatre chemins derrière les buissons mon frère. Je sais que toi et ton pote le karlouch vous préparez un coup d’état pour vous venger du prof de français monsieur De Branlejuive, de la police nationale ( http://www.parti-libertarien.com/police ) et des Illuminati qui vous ont boycotté l’année dernière.

K-Libre était un des camarades de classe de Morsay, mais même pour un camarade de classe il en savait un peu trop. Morsay devait le faire taire à tout moyen.

– Comment tu sais ça bâtard, lui demanda-t-il enfin.
– J’ai mes sources. J’ai vu que tu avais péta des kilos d’explosifs chez François-Bilel en Juillet et que ton pote avait péta une camionnette. En deux mots moi aussi je veux me venger de l’état je veux faire partie de votre combine.

Morsay réfléchit pendant quelques secondes.

– Ok ça marche, rejoint moi à une heure trente près du marché du village.

Morsay raccrocha en se disant qu’il devait faire taire K-Libre coûte que coûte. Il prit son Ruger 9mm (à billes) caché dans le faux-plafond.

Il téléphona donc à son poto Cortex pour le mettre au courant.

– Intéressant, et tu veux le faire taire ? lui demanda Cortex.
– Obligé mon pote il va compromettre toute notre opération de la galère.
– K-Libre il connaît G-ress, on va avoir besoin de lui. En fait on aura aussi besoin de Zehef, Shlagito et Swagg Man.
– T’es fou mon gars, on va se faire pécho si on est trop nombreux.
– J’ai bien réfléchis à toute l’opération, Morsay. Et franchement c’est du suicide si on y va solo. Par contre avec Zehef, Shlagito, K-Libre en couverture, G-Ress en éclaireur et Swagg Man qui nous fait infiltrer on peut y arriver. Bien sûr ils auront pas besoin de connaître tous les détails de l’opération, juste les grandes lignes.
– T’es sûr mec ?
– Certain. De plus il nous faudra agir Samedi soir, c’est-à-dire dans trois jours. Demain et Vendredi on récupères tout le matériel et Samedi on met le plan à exécution. Chaud ?
– Toujours chaud mon frère on est al.
– Alors c’est bon, et oublie pas il nous faut tout le matériel d’ici Samedi matin au plus tard. Met tout le monde sur le coup s’il le faut.

Sur ce il raccrocha.

La vengeance allait bientôt avoir un goût très pimenté, mais Morsay ne se doutait pas de ce qui l’attendait…

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s